LA PLACE DU CHIEN (sitcom canin et postcolonial)

La place du chien rassemble une femme, un homme et un labrador noir. Elle est française, lui congolais. C’est une histoire d’amour à cheval entre deux cultures, avec un acteur canin au beau milieu. Le quotidien d’un couple en désordre amoureux, basculant peu à peu vers des horizons métaphoriques et politiques étranges…

Comédie sociale mordante, La place du chien croise fiction et document, parle d’amour, de sexe, d’animalité, d’oppression, de sorcellerie et de politique d’immigration…

Dans les relations de Karine, Silvain et Sherkan, les rapports d’amour, de force, d’oppression ou de cruauté se déplacent et se renversent sans cesse.

Animal et humains se côtoient, se confrontent et éprouvent leurs rôles.

Quelle place occupe-t-on ? Comment se traite-t-on ? Comment valorise-t-on son pedigree ?

« Au fil d’une écriture cursive qui donne un dialogue nerveux, s’édifie une fable qui tout en jouxtant le fantastique, s’avère proprement politique. (…) Fruit d’une rare intelligence, la pièce procède par effets de montage. (…) Langage cru, efficace, Marine Bachelot ne se cache pas derrière le petit doigt. Travail théâtral rigoureux, dans une scénographie ingénieuse et sobre, sous une lumière toute en nuances et un son soigné. Un humour certain s’immisce dans le récit scénique, tramé sur des thèmes brûlants » Jean-Pierre Léonardini, L’Humanité

 

« Un spectacle très généreux qui fait grincer les canines et fouette nos méninges. Marine Bachelot dispose d’antennes socio-politiques fort pointues, à l’instar du chien auquel elle rend hommage dans une sitcom qui déménage une cascade de clichés sociaux. » Evelyne Trân, Le Monde.fr

« Au fil des jeux de mots, des tracas quotidiens et des grognements, cette pièce canine secoue les puces de toute l’assistance. Menée tambour battant par un trio de comédiens drôles et audacieux, elle bouscule sans concession les bien-pensants du public… » Florence Gopikian Yeremian, BSC News

Revue de presse complète:
http://www.lumieredaout.net/images/creations/placeduchien/revue%20de%20presse_La%20place%20du%20chien_Lumire%20daot.pdf

Coproduction : Lumière d’août (compagnie théâtrale/collectif d’auteurs, Rennes), La Maison du Théâtre (Brest), Théâtre du Pays de Morlaix, Pont des Arts (Cesson Sévigné), Théâtre National de Bretagne. Soutiens : Spectacle Vivant en Bretagne, SACD-Beaumarchais, Spedidam. Avec l’aide au projet de la DRAC Bretagne.
Crédit photo : Caroline Ablain
http://www.lumieredaout.net
https://fr-fr.facebook.com/lumieredaout/
https://www.facebook.com/events/139934243202348/

Lors des relâches, Lumière d’août propose :

10 juillet – Lecture : Akila / Le tissu d’Antigone par Marine Bachelot Nguyen

17 juillet – Spectacle : Homère Homer, tragi-comédie grecque sur la crise économique, par Alexis Fichet et Nicolas Richard