Un bec – Antonio Ligabue

Seul en scène, le comédien Jean Vocat interprète le célèbre peintre italien Antonio Ligabue, de son abandon dès sa naissance en Suisse en 1899, jusqu’à sa mort en Italie en 1965.

Fusain à la main, l’artiste convoque ses souvenirs en les esquissant à grands traits sur 3 grands panneaux qui composent le décor.

Tour à tour se dessinent au charbon noir les paysages de son enfance, les femmes qui l’ont abandonné, les hommes qui l’ont rejeté, le poussant à s’exiler lui-même dans la forêt pendant plus de 30 ans. Dans ce qui s’apparente à un ultime règlement de compte, Antonio Ligabue matérialise ses fantômes pour mieux les exorciser.

 

Ce récit torturé est ponctué d’une demande inlassablement répétée : « Donnez-moi un bec ».

Un « bec », c’est à peine un baiser, tout juste une bise, « un instant de bonheur », la marque infime de l’affection dont Antonio aura manqué toute sa vie.

 

 

 

A travers ce parcours chaotique, l’auteur Mario Perrotta traite des thèmes qui lui sont chers : la création, le rejet, la folie.

 

« Un bec – Antonio Ligabue » a été créé le 14 novembre 2014 au théâtre du Raccot à Monthey en Suisse avec les soutiens de Pro Helvetia et Via Vai.

C’est la deuxième année consécutive qu’il est présenté à Avignon. Entretemps, il a été joué au théâtre Tuchlaub d’Aarau (Suisse), aux Grands Solistes à Etampes, aux Caves du Manoir à Martigny (Suisse) et au théâtre du Lucernaire à Paris. Il est d’ores et déjà programmé au Festival FriScènes de Fribourg (octobre 2016) et à la Station Théâtre à La Mézière en Bretagne (novembre 2016)

 

 

Extraits de presse :

 

« La séduction qu’opère le spectacle de Jean Vocat sur le public m’impressionne beaucoup. Les commentaires que j’ai entendus… Comme si les gens, soudain pris d’appétits artistiques de haut vol, découvraient où peut nous caresser un théâtre aussi ténébreux. (…)Mais quel jeu sur cette corde raide ! »

Romain Bouteille

 

« Le comédien suisse Jean Vocat mis en scène avec efficacité par l’auteur, délivre plus d’une heure durant une performance engagée et physique. (…) Une remarquable performance. »

Nicolas Arnstam- Froggy’s delight

Lien vers l’article complet : http://www.froggydelight.com/article-16405-Un_bec_Antonio_Ligabue.html

 

« C’est une autre de mes découvertes du festival d’Avignon 2015. C’est une performance d’acteur au sens le plus littéral du terme. Il ne reste rien de ce faciès d’ange qu’arbore Jean Vocat pendant cette expérience théâtrale; il nous livre comme une offrande cette partie sauvage, animale, presque diabolique que l’entourage d’Antonio Ligabue a extrait de son âme tourmentée »

Saida Churchill – Théâtre d’Etampes

Lien vers l’article complet : http://les-grands-solistes.fr/2016/02/jean-vocat-un-bec-antonio-ligabue-vendredi-26-et-samedi-27-fevrier-a-20h30-ecrit-et-mis-en-scene-par-mario-perrotta/

 

« Une performance très intense, à voir absolument »

Jean-Francois Albelda– Le Nouvelliste